Actualités

26 Juil 2016
banon.culture

b.c - Exposition « Par-delà le mur »

Horaires : 10h30 - 19h tous les jours
Lieu : L'Église Haute
Vernissage : Vendredi 29 juillet, à partir de 18h

Par-delà le mur
-------
Édith CONVERT, sculpture métal, tableaux métal, photographies.
-------
Face à face. Jusqu’à s’y heurter !
———


mur de l’ignorance, mur des idées reçues, mur de la peur
barrières mentales, murs physiques
mur et territoire, mur à la marge, mur mitoyen, mur provocation, mur frontière
mur d’exclusion, ne pas pouvoir entrer, mur de réclusion, ne pas pouvoir sortir
le monde se referme, les murs ne parlent pas
enfermement des connaissances
de mur en mur…
murmures, résistance, évasion
par-delà le mur
errance et confiance, en quête d’indépendance !
——— 
« Face à face. Jusqu’à s’y heurter. Le fer à béton, le béton passent entre mes mains pour laisser le vent traverser mes sculptures. Les corps sortent des cadres. Je flotte au-delà du mur… » Édith Convert 
———
« Par-delà le mur » fait suite à « Corps et âmes », sa première exposition à L’Église Haute, en 2013.
———
Édith Convert
« J'erre sans cesse dans les paysages. C'est un besoin. C'est là que je trouve les éléments et les thèmes mis en valeur par mes créations. Objets bruts sans artifice ni perfection, forts de leur vie au fil du temps. » (Édith Convert)
Ses premières créations assemblent mécaniquement (clous, rivets, fil de fer) des pièces de métal et de bois usés par le temps et les éléments, qui jonchent les abords des bâtisses (tôles oxydées aux tons flamboyants ornant les façades sud des fermes), les décharges et les parcours des bêtes et des hommes. Avec pour inspiration le Jura au soleil d’automne couleur de rouille et aux paysages hivernaux austères.
Après une formation de ferronnière (forge, soudure à l’arc, chalumeau), elle crée, à partir de tôles neuves débitées à la cisaille à main en de multiples bouts réunis par soudure, des formes et volumes tenant de l’humain. Ainsi naissent ses « Nomades », silhouettes élancées ou filiformes, témoins de sa nouvelle approche créatrice. La série des « Poissons » émergera de son intérêt pour l’évolution de la mer d'Aral, asséchée en partie, laissant derrière elle des étendues de désert salé habitées de bateaux-carcasses, souvenirs d'anciens ports et d'activités mortes, privées des poissons qui les peuplaient. Ses créatures vont s'enliser dans le béton, tentant désespérément de se dégager de ce cadre pesant, à l'image de nos civilisations engluées. Cependant dans son travail, le pessimisme n'a pas cours. Il flotte l'espoir d'une liberté, dont les nomades, errants et poètes rejetés des sociétés, ont le secret. (D’après un texte de Françoise Desbiez.)
Actuellement, Édith Convert vit et travaille dans les Hautes-Alpes. Trouvant dans ses lectures des textes qui correspondent à ses aspirations, elle convoque volontiers leurs auteurs pour des citations qui lui semblent significatives de sa démarche.
———
« Vivre, c'est pouvoir vivre au-delà des limites et des bornages établis par la cité ou la civilisation. L'homme des civilisations n'est point adéquat à son essence - et il le sait. Vivre jusqu'au bout, c'est dépasser les frontières, pénétrer dans le voyage comme dans une matrice »  Duvignaud Jean, « Esquisse pour le nomade », in Nomades et Vagabonds, Paris, Union Générale d’Éditions, 1975.
———
« Le tout, c’est de savoir ce qu’on fait devant un mur : est-ce qu’on passe à côté, est-ce qu’on saute par-dessus, ou est-ce qu’on le défonce ? (…) Moi je le défonce ! Enfin, j’ai envie de prendre une pioche… » Extrait de « Trois hommes dans un salon : Brassens, Brel, Ferré » - Propos recueillis par François-René Cristiani et Jean-Pierre Leloir - 6 janvier 1969, Paris
———
« Je suis comme un arbre en voyage, je m'en vais les racines en l’air. » Gilles Vigneault - in, Clavel Bernard, Arbres, 1981 
———
« L’erreur serait de penser qu’un mur est chose matérielle, faite de parpaings et d’acier, de barbelés et de signaux d’alarme, l’œuvre dévolue aux architectes assignés aux fortifications. Un mur pareil est aussi « una cosa mentale » qui trace une ligne de partage qui se voudrait infranchissable entre un « dedans » qui se sent menacé et défend sa pérennité, et un « dehors » menaçant d’où seule la mort pourrait provenir ; entre un « soi-même » apeuré et un Autre, considéré comme Ennemi, global, tellurique, parfois fantomatique. Il faut s’y arrêter pour réfléchir aux significations contemporaines d’une telle entreprise, puisque ce mécanisme de défense est, semble-t-il, aussi vieux que l’humanité datable. Car pourquoi Caïn et Abel, Romulus et Rémus en viennent-ils aux mains ? Parce que nul ne sait délimiter son territoire sans que l’autre ne cherche à en passer les bornes. Dans ces conditions, le meurtre devient le plus haut des murs. Sauf que la terre s’ouvre sans cesse sous ses fondements.
Ajoutons qu’en langue latine deux mots signifient « mur » mais qu’ils ont des sens opposés et que cette opposition éclaire les commencements de l’analyse : murus et paries. Paries désigne les murs de la maison hospitalière puis l’appariement qui s’y noue et donc la fécondité à venir. L’étymologie de murus est plus opaque. Le mot serait d’origine étrusque et comporterait des significations dont paries ne pourrait rendre compte. D’où son emploi pour désigner, au contraire, l’enfermement et la défense du lieu clos consécutifs à la peur de l’Étranger qui place néanmoins le territoire emmuré en état de siège intérieur. » (Draï Raphaël, « Murs politiques, murs mentaux », Cités 3/2007 (n° 31) , p. 21-33.
———
Photographie fond d'affiche: Alain Bloc
==============
Événements dans le temps de l'Exposition
-------
Samedi 30 juillet 2016 - 21h
Concert - AMADA (Renat Sette & Elva Lutza)
Ethno-World-Folk
Un son nouveau dans les musiques traditionnelles.
En savoir plus
-------
Samedi 6 août 2016 - 21h
Concert - L'immobile voyage - Opus II
Cordes, vents et percussions tissent des compositions aussi délicates que fulgurantes… instants précieux !
En savoir plus
-------
Samedi 13 août 2016 - 21h
Concert - « Mourim » - Duo Jean-Baptiste Boussougou/Henri Roger
Mourim distille de l’enchantement, de l’émerveillement. Belle, sensible, humaine et réconfortante, une musique de l’indicible avec cette petite touche d’étrangeté indispensable. Sous le charme…
En savoir plus
-------
Dimanche 14 août 2016 - 21h
Concert - House of Echo
« Du néant naît un son à peine perceptible. Un souffle qui petit à petit prend de l'ampleur pour éclore en note délicate… » jusqu’à « La dernière note vacille, tombe, s'éteint. De l'extinction musicale naît le néant… »« quatre orfèvres du son, quatre talents, quatre chercheurs qui happent littéralement l’auditoire dans un univers hypnotique sur fond de trame poétique. » (D’après Hugues Castan)
En savoir plus
-------
Mardi 16 août 2916 - 21h
Concert - Place Miollis
Alchimie du Jazz et de la Musique improvisée. Élégant et rare.
En savoir plus
--------------
Proposé par banon.culture
-------
Facebook / Twitter
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 09 52 98 75 68
-------
Information : OTI Pays de Banon : 04 92 72 19 40 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / www.village-banon.fr
-------
Soutien du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence
-------

Lu 2959 fois
Plus dans cette catégorie :

Rechercher

Agenda

Nous contacter

Mairie de Banon
Place Charles Vial
04150 Banon
  mairiebanon-ahp@wanadoo.fr
  04.92.73.20.08

Lettre d'informations

Restez informés de l'actualité de notre village !