Actualités

Horaires : 10h30 - 19h tous les jours
Lieu : L'Église Haute
Vernissage : samedi 9 septembre, de 11h à 19h

Mélanie Duchaussoy,
 monotypes
Paco Gomez, sculptures

En montrant ses « voix distantes » elle donne à entendre la rumeur du monde ; avec ses « cornus » introvertis il suggère le recueillement et installe le mystère. Les « cannibales » veillent…
Informations supplémentaires à venir
--------------
Entrée libre - Gratuit
--------------

Horaire : 21h
Lieu : L'Église Haute

Concert « Libre voyage dans les musiques des Balkans » - Quintet Bumbac
------- 
David Brossier, Violon d'amour
Ariane Cohen-Adad, Violon
Aline Haelberg,Violon, alto
Léonore Grollemund, Violoncelle
Anita Pardo, Contrebasse
------- 
Unique et inattendu. Teinté d'une couleur intimiste proche de la musique de chambre, Quintet Bumbac donne corps à une musique inspirée et insufflée par les musiques traditionnelles.
--------------
Tarifs : 12 € / réduit 6 € / moins de 12 ans gratuit / abonnement 8 € (voir conditions – OTI du Pays de Banon – 04 92 72 19 40)
--------------
Quintet Bumbac
Cette création réunit cinq personnalités musicales aux jeux de cordes et d'archets complémentaires. De la contrebasse au violon d'amour, le chant mélodique des cordes et leur énergie rythmique s'entremêlent pour servir un univers expressif riche en sonorités. Teinté d'une couleur intimiste proche de la musique de chambre, Quintet Bumbac donne corps à une musique inspirée et insufflée par les musiques traditionnelles. David Brossier dévoile à travers ce projet des compositions et arrangements sensibles où s'harmonisent subtilement les sonorités des Balkans à son inspiration personnelle. Quintet Bumbac joue une musique originale et vivante, empreinte d'un vent de liberté !
http://www.quintetbumbac.com
--------------
David BROSSIER, Violon d'amour, compositions et arrangements
David Brossier a suivi une formation de violon classique à l’ Ecole Nationale de Musique de Gap. Il rencontre rapidement les musiques traditionnelles des Alpes du sud avec le groupe "Les Violons du Rigodon", avec lequel il fera de nombreux concerts et bals.
C'est à l'âge de 15 ans qu'il rencontre les musiques des Balkans. Ce qui l’amène à parcourir la Roumanie où il rencontre de nombreux musiciens avec qui il apprend le répertoire et le style, avant de se joindre à eux dans les fêtes de villages, mariages et festivals. Plusieurs projets avec des artistes roumains en découleront : Ialomitsa, Destination Bucarest ainsi que des collaborations avec des artistes roumains et moldaves : Geta Burlacu, Georgel Stan et l'orchestre Ion Albeșteanu.
Il étend également son répertoire du côté des musiques de Grèce, de Turquie, de Bulgarie et de la musique Klezmer. De cette ouverture, il tisse des liens entre ces styles, lui permettant ainsi de rajouter avec subtilité sa touche personnelle.
Également accordéoniste et chanteur, il se forme aux techniques du son et travaille sur des projets mêlant musiques des Balkans et musiques électroniques.
David organise depuis 10 ans les stages de musique des Balkans « Musafiri ». Il est aussi intervenu dans les stages d’été de l’ADEM (Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève), au Yiddish Summer de Weimar, et dans de nombreuses écoles de musique ; il accompagne régulièrement des élèves du CEFEDEM de Lyon.
David joue sur un violon d'amour à 5 cordes réalisé sur mesure par André Sachellarides, un instrument atypique qui lui permet une interprétation personnelle de ces musiques.
On le retrouve dans les autres groupes du Collectif Çok Malko : Doï Zetche, Yialo Yialo. Il se produit également avec le groupe de musique klezmer Glik, et la danseuse Melisdjane.
« Pour ce projet, j'ai voulu confronter les musiques des Balkans à un ensemble à cordes frottées, forme plus connue dans la musique de chambre, tout en gardant les codes de ces musiques populaires, en rapport avec la percussion, la danse, l'art de développer les modes ainsi que l'improvisation. Et pour concrétiser cette création, je me suis entouré de quatre musiciennes aux parcours atypiques, qui par leur sensibilité apportent à ce projet fraîcheur et originalité.»
http://www.davidbrossier.com
------- 
Ariane COHEN-ADAD, Violon
Au coeur de l'expression musicale, Ariane développe un jeu de violon sensible et sans frontières. Sa pratique des musiques traditionnelles a fait naître en elle le désir de comprendre les codes et les sources de la tradition, pour mieux en étirer les contours et faire vivre son expressivité à travers l'improvisation et des projets de création.
Elle a suivi une formation de violon classique (diplômée de l'ENM de Villeurbanne) et d'enseignement du violon et des musiques traditionnelles (CEFEDEM RhônesAlpes). Elle pratique la musique klezmer depuis plus de 10 ans, se produit sur scène avec Dibouk, quartet klezmer, anime des ateliers et stages au sein desquels la transmission de la musique se fait à travers la culture et la danse traditionnelles.
Actuellement, elle mène de nouveaux projets tels que OpenG – musique bluegrass et compositions, aux côtés du banjoïste G. Rézard. Elle a participé à de nombreux projets touchant à plusieurs esthétiques, musiques classique, contemporaine, traditionnelle, actuelles, et se plaît à l'improvisation et au croisement des arts, soundpainting, danse, théâtre, conte.
------- 
Aline HAELBERG, Violon, Alto
Du violon comme de l'alto, Aline fait sonner les cordes avec finesse. Son parcours musical l'amène à accorder une place centrale aux musiques traditionnelles qu'elle ne cesse de nourrir par une pratique vivante et pleine d'énergie. Empreinte d'une formation de violon classique, de jazz et musiques improvisées (Conservatoire de Metz) puis d'un DEM de musiques traditionnelles (ENM de Villeurbanne), sa personnalité musicale révèle de multiples facettes. Elle les met à profit dans des projets variés au sein desquels la pluridisciplinarité, le brio et l'improvisation se mêlent esthétiquement.
En suivant le fil de la Roumanie à la Turquie, elle se produit actuellement avec Zakouska (musique roumaine et jazz), Majilis trio (musique d'orient créative). Elle évolue également dans le milieu du spectacle vivant au sein de compagnies telles que la Cie du Guépard Échapée (théâtre) et la Cie Equinote (voltige équestre).
------- 
Anita PARDO, Contrebasse
Elle débute en musique par la voix du violoncelle qui lui donne le goût des sons frottés, de Bach et de la musique de chambre, puis la contrebasse lui ouvre les portes d'une passion renouvelée. Une voix grave, tantôt soliste virtuose, tantôt soutien charpenté, se colorant subrepticement de jazz et de notes acidulées a su l'envoûter.
Après des études classiques au CRR de Lyon puis au CNSMD de Lyon, elle se perfectionne auprès de professeurs tels Botond Kostyak et Bojo Parazik. Elle joue actuellement au sein de la Camerata du Rhône et de l'Orchestre des Concerts Lamoureux. Témoins de sa curiosité musicale toujours plus aiguisée, des collaborations éclectiques voient le jour, avec l'ensemble Musyriade, fruit d'un mariage des musiques populaires d'Amérique Latine et de la musique classique contemporaine, avec le septuor de tango Las Tangueras, avec le quintette à cordes Musiques en ballade et plus récemment avec le collectif de musiques improvisées Si noir que bleu. Titulaire d'un CA du CNSMD de Lyon, elle enseigne actuellement au CRR de Lyon et au CRC de Saint-Priest.
------- 
Léonore GROLLEMUND, Violoncelle
Au-delà de ses frontières habituelles, Léonore donne une nouvelle place au violoncelle en explorant les musiques traditionnelles auvergnates, roumaines et turques. À travers de nombreux voyages et rencontres musicales, elle s'est imprégnée des modes de jeux traditionnels des Balkans et a développé un son de violoncelle stylistique et personnel. Cette pratique a trouvé ses résonances au sein de plusieurs projets en collaboration avec David Brossier : Musafiri, Ialomitsa et Destination Bucarest. Son chemin dans les musiques d'Auvergne lui a permis de jouer aux côtés de Patrick Bouffard, d'Anne-Lise Foy (vielle à roue de Centre-France) ainsi qu'Alain Gilbert et André Ricros (l'Auvergne Imaginée). Musicienne polyvalente et éclectique, elle porte également son violoncelle au coeur des musiques de scène avec la création de Titus Andronicus mis en scène par Philippe Vincent (Festival d'Avignon 2001). Elle travaille actuellement au sein de la compagnie Bakakaï (théâtre), et se trouve sur scène avec les groupes du Collectif Çok Malko : Doï Zetche (musique roumaine) et Yialo Yialo (musique grecque).
--------------
Quintet Bumbac est un membre actif du Collectif Çok Malko.
Çok Malko est un collectif qui réunit des musiciens ayant pour inspiration commune les Balkans et la Méditerranée. Expérimentant les musiques populaires dans toutes leurs formes, ils flirtent avec le rock psyché, les musiques improvisées, les orchestrations à cordes, le bal. Des univers à multiples enracinements et espaces scéniques.
http://www.cokmalko.com
--------------
Proposé par banon.culture au sein de l’exposition « ATTENDS ! »
En savoir plus
-------
www.facebook.com/pages/banonculture/200568593331674
https://twitter.com/banon_culture
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-------
Information : OTI Pays de Banon : 04 92 72 19 40 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.http://village-banon.fr
-------
Soutien du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence
--------------

La rentrée scolaire des élèves de l'école primaire se déroulera le lundi 4 septembre 2017 à 9h.

Vous trouverez ci-joint le calendrier scolaire pour l'année 2017-2018.

Rappel : l'école du Pays de Banon revient au rythme de 4 jours de classe par semaine.

 

Horaire : 21h
Lieu : L'Église Haute

Concert solo « Les écailles du rêve »- Gildas Etevenard
------- 
Autour d’un instrumentarium atypique et de textes dits ou chantés, entre boucles lancinantes et improvisations débridées, dans une dynamique allant de la caresse à la déflagration, une évocation de l’Homme « semblable à la nature », de l’Homme « rapaillé », de l’Homme « dans les bras de l’amour amarré ».
--------------
Tarifs : 12 € / réduit 6 € / moins de 12 ans gratuit / abonnement 8 € (voir conditions – OTI du Pays de Banon – 04 92 72 19 40)
--------------
Les Écailles du Rêve
------- 
Le concert solo « Les Écailles du Rêve » propose un voyage musical dans les paysages intérieurs de poètes choisis (Annie Le Brun, Gaston Miron, Arthur Rimbaud, Henri Michaux…)

Gildas Etevenard donne une vie sonore à leurs textes dans un instrumentarium qui lui est propre : voix, batterie, harmonium, gardon (instrument à cordes frappé à la baguette), cithares reliées à une pédale d'écho, objets résonnant sur des peaux de la batterie - cymbales, colliers d'ongles de chèvres, crotales percussives.

De ce dispositif surgissent des êtres traversés par des empreintes animales, par la vibration des arbres, par la poussière de l'été. Une cithare amplifiée rappelle l'oscillation des feuillages. le frottement des balais sur la batterie prolonge le souffle d'un bison. Une rythmique de gardon renvoie au chant des élytres d'un insecte. Un harmonium lancinant ouvre une plongée érotique dans le minéral des calanques.

Célébrer son animalité et sa part de nature, voilà à quoi nous convie ce solo dans une amplitude sonore qui oscille entre le pincement d'une corde amplifiée, la caresse d'une cymbale et le martèlement d'une peau de tambour.
--------------

Horaire : 18h
Lieu : L'Église Haute

Bonheur !
Spectacle de Nic Mazodier
Textes mis en scène
-------
« N’ayez pas peur du bonheur ! C’est seulement un bon moment à passer. » Romain Gary
--------------
Entrée libre - Participation libre
--------------
Bonheur !
-------
Montage de textes de Rabelais à Serge Joncour, en passant par Jean de La Fontaine, Daniel Pennac, Jean Giono, Jean Giraudoux, Albert Cohen, Louis Aragon, Arthur Rimbaud, Charlotte Delbo, Boris Vian…
-------
« Vous avez connu le bonheur ? Moi, oui ! mais ce n’est pas ce qui m’a rendu le plus heureux ! » Jules Renard
« Qu’est ce que le Bonheur ? Le Bonheur, c’est tous les malheurs  qu’on n’a pas ! » Marcel Achard
« A quoi reconnaît-on le Bonheur ? On reconnait le bonheur au bruit qu’il fait, quand il s’en va ! » Jacques Prévert 
« Le Bonheur ? le Bonheur est la saveur même de la vie ! Exister est bon ! Non pas meilleur qu’autre chose ! Car Il n’y a pas autre chose ! » Alain

Aujourd'hui 16 août trois inspecteurs de l'environnement du 04 (M. Gonda, M. Gay et Mme Envain) sont passés en Mairie vérifier que la commune de Banon mettait tout en œuvre pour se conformer aux arrêtés préfectoraux sur les stades "d'alerte sécheresse" que connait notre territoire.

C'était pour eux une visite d'information des communes et des particuliers pour se conformer aux restrictions mises en place (voir pour cela le site de la Préfecture).

Si la situation devait perdurer ils pourraient être amenés à verbaliser les communes et les particuliers. 

Encore un signe fort pour nous faire prendre, à tous, conscience des enjeux pour la préservation de notre ressource en eau...

Horaires : 21h
Lieu : L’Église Haute

Alain Kremski pour un concert en deux parties. L’une consacrée au piano solo (Bach, Liszt, Wagner, Satie, Borodine, Gurdjieff), l’autre aux musiques sacrées pour bols rituels chantants. Bols bouddhiques sacrés, gongs, grands bols de cérémonies de monastères, grandes plaques rituelles de monastères, cloches (Instruments anciens : Tibet, Japon, Chine, Birmanie, Inde). Un artiste au parcours inclassable, à la démarche unique et riche d’enseignements, une rencontre généreuse en émotions à vivre à l’issue du concert en sa compagnie.

Récital Alain Kremski
------- 
« Voyage de l’Europe jusqu’aux steppes de l’Asie Centrale et dans les monastères secrets du Tibet mystérieux… »
1re partie - Œuvres pour piano : Bach – Liszt – Wagner – Satie – Rimski-Korsakov – Borodine – Gurdjieff/De Hartmann – Kremski
2e partie : Musiques sacrées pour : bols rituels chantants – bols bouddhiques sacrés – gongs – grands bols de cérémonies de monastères – grandes plaques rituelles de monastères – cloches. Instruments anciens : Tibet – Japon – Chine – Birmanie – Inde.
------- 
À l'issue du concert, échange, rencontre avec Alain Kremski autour de cette collection rare d'instruments de temples d'Asie...
--------------

Jeudi 10 août 2017
Horaire : 21h
Lieu : L'Église Haute

Concert - « Un air, deux ailes ! »
Joulik
-------
Joulik est un trio vocal et instrumental voguant entre chants traditionnels revisités et musiques créatives du monde. 
Mélissa Zantman, chant, accordéon, percussions
Robin Celse, guitare, oud, mandole, chant, percussions
Claire Menguy, violoncelle, chant
-------
Joulik
Mêlant tradition et créativité, Joulik emmène son public à travers les mondes… Un univers sans frontière dans lequel se mêlent subtilement, chants d'ici et d'ailleurs, rythmes endiablés empruntés aux cultures tzigane ou balkanique, chansons poétiques et promenades instrumentales.
-------

Accès aux massifs forestiers dans les Alpes-de-Haute-Provence

 
 
Accès aux massifs forestiers dans les Alpes-de-Haute-Provence

Consultez la carte d’alerte quotidiennement mise à jour sur le niveau de danger feu de forêt : Accéder à la carte de sensibilité

ATTENTION : une fois sur le site de la carte de sensibilité, veillez à rafraîchir la page internet pour obtenir la carte actualisée du jour (touche F5 ou touche droite de la souris > Actualiser)

L’arrêté préfectoral du 1er août 2013 réglemente la pénétration dans les massifs forestiers, la circulation et le stationnement sur certaines voies les desservant dans l'objectif de prévenir les feux de forêt, de faciliter la lutte contre les incendies et d'en limiter les conséquences.

L'alerte canicule passe au niveau 3 dans les Alpes-de-Haute-Provence

L

Les températures pourraient avoisiner les 40°C mercredi, jeudi et vendredi dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Le préfet des Alpes-de-Haute-Provence Bernard Guerin a déclenché le niveau 3 "Alerte canicule" du Plan canicule départemental, à la suite de l’alerte orange lancée par Météo-France jusqu’à la
fin de la semaine.

Pour la journée de mercredi, "les températures montent et sont plus chaudes que la veille dans le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes. Dans ces départements, elles dépassent les 38°C dans le Val de Durance, 39/40°C dans l'intérieur du Var et 39°C dans l'arrière-pays niçois" indique Météo-France dans un communiqué. "Pour les journées du jeudi 3 août et du vendredi 4 août, les températures maximales sont en hausse de 1°C à 2°C et dépassent facilement les 40°C de l'intérieur du Vaucluse jusqu'au centre-Var. Les températures minimales sont elles-aussi en hausse".

 

Alpes-de-Haute-Provence : déclenchement du niveau 2 du Plan Canicule

Alpes-de-Haute-Provence : déclenchement du niveau 2 du Plan Canicule

Devant l'épisode de chaleur que connaît le département, la préfecture délivre un certain nombre de recommandations.

Le lundi 31 juillet 2017, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence Bernard Guerin a déclenché le niveau 2 "alerte avertissement chaleur" du Plan Canicule départemental. Les personnes les plus fragiles sont notamment incitées à se signaler en mairie et à suivre un certain nombre de recommandations.

Les conseils : éviter de sortir aux heures les plus chaudes, éviter de faire des efforts physiques intenses ; se désaltérer : buvez de l’eau régulièrement et sans attendre d’avoir soif ; maintenir les logements frais ; se rafraîchir le corps (ou tout au moins le visage et les avant-bras plusieurs fois par jour) ; aider ses proches et ne pas hésiter en cas d’urgence à signaler toute personne en difficulté aux services de secours dont les numéros sont rappelés : 112 Numéro d’urgence unique européen, 15 SAMU et 18 Pompiers.

Les signes de déshydratation

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée : modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer ; maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions ; nausées, vomissement, diarrhée, soif ; crampes musculaires ; température corporelle élevée (supérieure à 38,5°c) ; agitation nocturne inhabituelle.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs confrontés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à bonne température; pour y remédier ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées (le surplus d’eau sera éliminé).

Pour toutes questions, une plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 (appel gratuit) donne des conseils et des recommandations et traite les demandes d’informations générales.

Horaires : 10h30 - 19h tous les jours
Lieu : L'Église Haute
Vernissage : dimanche 6 août, de 11h à 19h

Ireneo Nicora,
 installation
--------------
Entrée libre - Gratuit
--------------
ATTENDS !
« L’océan les avait emportés
dans son va-et-vient.
Un beau matin je les retrouve.
Ils me sont rendus
par une vague messagère
qui dépose les objets perdus
à ma porte »
« C’est ainsi, l’art du ressac
le matin me rend ces trésors
des restes de naufrages »
Pablo Neruda
-------

Horaires : 20h
Lieu : Librairie Le Bleuet

L’Église Haute-banon.culture et la Librairie du Bleuet s’associent pour une rencontre entre deux érudits, musiciens et auteurs. Laurent De Wilde pour « Les fous du son » et « Monk » ; Raphaël Imbert pour « Jazz supreme : initiés, mystiques et prophètes ».

Laurent de Wilde

-------

Laurent de Wilde est musicien et écrivain. Né en 1960 aux États-Unis, il s’installe en France en 1964 avant de repartir à New York y apprendre le piano jazz. Il y enregistre ses premiers disques en compagnie de Jack DeJohnette, Billy Hart et Eddie Henderson. De retour à Paris en 1991, il y poursuit sa carrière de musicien (prix Django Reinhardt en1994, Victoires du Jazz en1998). Il écrit une biographie de Thelonious Monk chez Gallimard (1997) qui rencontre un vif succès. Les années 2000 le trouveront en immersion dans l’électronique, mode musical dans lequel il produira six albums. Commence alors une période où il mène de front des projets de plus en plus variés : la poursuite de son trio jazz («Over the Clouds», album de l’année Jazz Magazine, Télérama, TSF jazz), la musique électronique («Fly», «Fly Superfly! »), la collaboration avec, entre autres, Jacques Gamblin, Abd Al Malik (Prix Constantin, Victoires de la Musique), l’exploration du petit écran avec deux documentaires pour Arte sur Monk et Charles Mingus. Fin 2016 il enregistre « riddle » avec Ray Lema et publie Les Fous du Son, sur la saga des inventeurs de claviers au XXe siècle. Son nouvel album « New Monk Trio » qui sortira à l’automne 2017 propose une lecture contemporaine du travail du pianiste, prouvant que sa modernité dépasse les limites du temps et continue d’agiter en profondeur les valeurs essentielles de la musique.

http://www.laurentdewilde.com

--------------

Laurent de Wilde est l’auteur de « Les fous du son » paru en 2016 aux Éditions Grasseet de « Monk » paru en 1997 aux Éditions Gallimard, réédité en 2017 en Folio à l’occasion du centenaire de la naissance du mythique pianiste.

-------

« Les fous du son »

Qui a pu être assez fou pour avoir eu, un jour, l’idée de faire de la musique avec de l’électricité ? Et comment est-ce possible d’ailleurs ? Qui se cache derrière ces instruments loufoques, ancêtres des pianos numériques actuels, ces immenses orgues criblés de fils électriques ou ces claviers surréalistes aux notes futuristes, dont les noms insensés - télégraphe harmonique, théâtrophone, Telharmonium, Audion Piano, Ondes Musicales, Orgue B3, Clavivox ou Polymoog - disent déjà la folie ?  Des amoureux du son, très certainement, mais surtout d’immenses inventeurs.

Ils s’appellent Edison, Cahill, Martenot, Mathews, Moog ou encore Zinovieff et Kakehashi, ils sont américains, anglais, français, russes ou japonais, et ils ont en commun un esprit insatiablement curieux et créatif, un amour des circuits électriques et des notes harmoniques, et une vision révolutionnaire de la musique. Successivement, ensemble et parfois en s’opposant, ils vont changer le visage du son en nous faisant passer, en près d’un siècle et demi, du piano acoustique aux bijoux technologiques d’aujourd’hui. De 1870 à nos jours et du premier microphone au dernier synthétiseur, Laurent de Wilde nous emporte dans la formidable épopée du son en retraçant les incroyables destins de ces magiciens. A travers cette galerie de portraits truculents (les inventeurs ont une légère tendance à divorcer et vivre selon des règles étranges), c’est toute l’histoire du XXe siècle que l’on revit au rythme des avancées de la modernité et de leurs milliers d’inventions (de la radio à Internet, du phonographe au microprocesseur), à mesure que l’on plonge dans l’univers impitoyable de la musique, où la course aux brevets et la concurrence font rage.

-------

« Monk »

Parmi les génies que compte la musique négro-américaine, Thelonious Sphere Monk est certainement le plus étrange, le plus singulier. Il se dresse dans le paysage du jazz comme un mégalithe énigmatique. L'homme et la musique sont ici clos sur eux-mêmes. Il faut, pour pénétrer cet univers si particulier, avoir la sensibilité de l'artiste et la rigueur de l'analyste. C'est ce qu'a réussi Laurent de Wilde.

Seul un musicien doublé d'un écrivain pouvait, de la façon la plus vivante, nous décrire un univers de psychopathe protégé, tout autant qu'analyser tel thème, tel solo, telle conclusion paradoxale. En connaisseur du terrain, il nous fait visiter les lieux, dévoile des passages secrets et nous remet la clef, une fois qu'on est entré.

--------------

À noter

-------

Que faire après la sieste du lundi 17 au vendredi 21 juillet de 15 à 16 heures ! ?

Écouter Laurent de Wilde qui retrace la révolution électro à travers ses artisans dans « Les fous du son ». En direct, ou en podcast. C’est sur France Culture.

-------

« Les fous du son » - France Culture

Les Fous du son (1/5) : Les Maîtres de l'ether

Laurent De Wilde revient sur ces grands maîtres de l'ether que sont Lev Termen, inventeur du Thérémine, et Maurice Martenot, inventeur des Ondes Martenot....

-------

Les Fous du son (2/5) : Hammond, l’horloger du siècle

Laurens Hammond (1895-1973) est un ingénieur et inventeur américain. Il a imaginé et inventé le célèbre Orgue Hammond ainsi que le premier synthétiseur...

--------------

Raphaël Imbert

-------

Raphaël Imbert est saxophoniste de jazz, chef d'orchestre, compositeur, et professeur de musique français. Il est fondateur et directeur artistique de la Compagnie Nine Spirit.

Musicien autodidacte né en 1974, il poursuit un chemin atypique dans la grande famille du Jazz et des musiques improvisées, artiste et pédagogue exigeant, arrangeur et improvisateur recherché, l’un de ses domaines de prédilection est le spirituel dans le Jazz ce qui lui vaut d’être, en 2003, lauréat du programme « La Villa Médicis Hors Les Murs » pour son travail de recherche sur la musique sacrée dans le jazz. Il étudie l’anthropologie à l’EHESS et intègre le projet « Improtech » et le LAHIC (Laboratoire d'anthropologie et d'histoire de l'institution de la culture).

Il est à la tête de nombreux projets en France et à l'étranger, ainsi que d'une importante discographie parmi laquelle on trouve le disque « The Alppalachians », enregistré à L'Église Haute suite à une résidence en juin 2009, lieu dans lequel il s’est produit une douzaine de fois.

http://www.raphaelimbert.com 

--------------

Raphaël Imbert est l'auteur du livre « Jazz supreme : Initiés, mystiques et prophètes » paru en 2014 aux Éditions de l'éclat.

-------

« Jazz supreme : Initiés, mystiques et prophètes »

« S’il y a du spirituel dans l'art, il prend une place toute particulière dans la musique quand elle exprime l'âme d'une communauté. Le jazz, depuis les origines, est nourri au plus profond de cette spiritualité et témoigne de cette "urgence créatrice" dont parle John Coltrane. Mais comment cette spiritualité s'exprime-t-elle et à quel arrière-plan renvoie-t-elle? C'est toute la recherche de Raphaël Imbert, qui s'attache a révéler cette présence du "religieux sans dogme" dans le jazz (dans la première partie) et les très forts engagements des musiciens de jazz au sein de la franc-maçonnerie noire américaine (dans la deuxième partie). La troisième partie est consacrée à John Coltrane, musicien spirituel s'il en est, qui incarne à lui seul ce Jazz supreme qu'il a porté à ses sommets. »

-------

« Un ouvrage foisonnant (…) Imbert (y) place "l’esprit du jazz", en ce sens que le jazz ne saurait, pour lui, être circonscrit à sa dimension esthétique » Paul Benkimoun (Le Monde)

-------

« Un livre destiné à devenir un classique. Magistral.» Gilles Anquetil (Le Nouvel Obs)

-------

« Le style alerte et vif de Raphaël Imbert rend intelligible et fluide les concepts les plus complexes que génère le sujet de cette recherche sur le rapport intime entre musique et démarche spirituelle. Une somme de travail très riche que tout amateur éclairé de Jazz se doit de posséder dans le rayon musique de sa bibliothèque .» Georges Kiosseff La République du Jazz

-------

« Entre ethnologie, sociologie et musicologie, Imbert assoit le jazz en une philosophie qui est "intelligence de l’instant", dont l’inspiration construit des règles de vie, une éthique.» Victorine de Oliveira Philosophie Magazine

-------

« Un livre important et une recherche absolument passionnante » Alex Dutilh "Open Jazz" (France Musique)

-------

«Pour l’ensemble du livre, le travail est colossal. La plume de Raphaël Imbert est superbe. Un livre événement.» Sylvain Cadieux (Pulsion Audio)

-------

Lire un compte rendu du musicien/musicologue Karol Beffa dans La vie des idées.

--------------

À noter

-------

Tous les samedis et dimanches de l'été 2017 à 8h52 sur France Musique #SwingChronique! Une émission de Raphaël Imbert, en podcast et à l'écoute!

-------

« Swing Chronique » répond idéalement aux célébrations du centenaire du jazz par une exploration du swing comme moteur musical, comme philosophie, comme style de vie, comme révolution, comme agitateur d’idées et d’inspirations !

--------------

Rechercher

Agenda

Comment trouvez-vous notre nouveau site internet ?

Nous contacter

Mairie de Banon
Place Charles Vial
04150 Banon
  mairiebanon-ahp@wanadoo.fr
  04.92.73.20.08

Lettre d'informations

Restez informés de l'actualité de notre village !